Accueil

Le 5 mars 2014 :

Suite à un probleme de hack, je me vois dans l’obligation de retirer le Xoops qui me servait depuis 2004 pour supporter ce site au profit de WordPress.

Mais il faut toujours profiter de chaque chose, je vais donc reprendre ce site et voir ce que je peux glaner comme informations supplémentaires.

Ce site donc a été réalisé à partir de mes recherches entre 2003 et 2004 pour etre publié en octobre 2004. Petite précision car j’ai souvent trouvé des passages que je m’etais bien fait chier à traduire sur d’autres sites sans être cité en source.

En parlant de sources, beaucoup de sites qui m’ont servi de sources ne sont plus valides, donc il est normal de trouver des liens morts. Parcontre beaucoup de photos ont disparu et je vais donc avoir un travail de fond durant pas mal de temps pour présenter à nouveau un site « potable ».

Les couleurs de la plupart des citations ne sont pas pris en compte dans les copiers/collers, imputé à la différence entre Xoops et WordPress, idem je vais devoir recolorer au fur et à mesure des passages, remettre des caractères gras ou des surlignages.

Maxwell

Edit du 9 mars2014 : le changement de direction a été fait sur le WordPress, mais beaucoup + de dégats que je pensais, le site ne sera pas réellement opérationnel avant un bout de temps, y compris le template

Voici une histoire dans l’histoire, un morceau du glorieux passé de l’escadron 214 des marines des États-Unis :

La VMF 214


26


Boyington’s Black Sheep

 

Fan d’histoire et de séries TV qui ont bercé mon enfance et adolescence, j’ai eu l’envie de retracer l’épopée de la 214, escadrille plus connue en France sous le nom « Les Têtes Brûlées ».

Nous connaissons tous le major Boyington sous les traits de Robert Conrad, ses acolytes toujours prêts à draguer une fille ou à faire les 400 coups, ainsi que la forme de leur fameux Corsair aux ailes de mouette.

tete2

La plupart d’entre nous savons également que Boyington a réellement existé, que la 214 fut vraiment une unité combattante dans le pacifique sud, mais qu’en est il exactement ?

Après plusieurs jours de recherches, de traduction, de tri, j’ai réuni assez d’informations je pense pour offrir un site complet sur l’engagement de la VMF 214 sous les ordres de Boyington. Pourquoi je parle de tri ? Il existe beaucoup de controverses sur la vie de Boyington, sur la création du « Black Sheep Squadron », sur leur nombre de victoires.

Même en surfant sur des sites en rapport avec l’armée Américaine, j’ai trouvé des différences. Je ne peux donc pas affirmer que tout ce que j’ai écris ici est la pure vérité, mais à force de recouper les informations et de les trier en fonction de leurs provenances, vous ne devriez pas trouver beaucoup d’erreurs. N’hésitez pas à utiliser le forum si tel est le cas.

Pour ceux qui vouent un culte au personnage de Boyington, vous trouverez ici des informations plus ou moins agréables. En effet, beaucoup d’articles ne dressent pas un portrait luisant de ce personnage.

N’oubliez pas cependant 2 choses : la première, j’ai réalisé ce site en toute impartialité, la deuxième étant que même si je cite des articles non glorieux sur sa vie privé, il n’en demeure pas moins que tous sont d’accords pour dire qu’il a été un combattant courageux et digne de figurer parmi les héros de la seconde guerre mondiale.

Boyington4

Situons le contexte avant tout :

La guerre fait rage dans le pacifique où l’armée japonaise a étendue son emprise.

L’Amérique s’est remise de l’attaque de Perl Harbor, et grâce à sa formidable puissance industrielle elle est présente sur tous les théâtres d’opérations.

Malgré les victoires en mer de Corail, à Midway, et la reprise de l’île de Guadalcanal, les japonais attaquent les iles Salomon en avril.

Comme tout récit, il faut un héros :

En été 1943, Greg Boyington (surnommé Pappy), ex pilote des Tigres Volants de Chennault, est nommé à la tête de l’escadron VMF 124 pour former des pilotes l’arrière du front.

En devenant active, son escadrille repris le nom de VMF 214 et fut déployée la première fois dans les Russells puis à Munda avant d’être basée à Vella LaVella en décembre 43. (Voir la carte des iles Salomon)

Homme rude et bagarreur, il recruta son équipe suivant ses convictions. Malgré le surnom de « Swashbucklers » obtenu durant le premier tour d’opération de la VMF 214 dans les Salomon, son escadron fut rebaptisé « The Black Sheep Squadron » (traduisible par les moutons noirs) en raison justement du recrutement de ses membres. En fait, il était question au départ de les appeler les « Bâtards de Boyington », mais la marine refusa.

En France leur surnom a été traduit par : Les Têtes Brûlées pour la série TV

5443

Une mouette comme destrier :

Créé pour l’aviation embarquée, le Corsair révéla vite des qualités mal appropriées à l’appontage et fut relégué sur des bases terrestres des Marines dans les premiers temps.

Cette étrange silhouette aux ailes de mouettes se releva pourtant rapidement de cet affront en devenant l’un des avions les plus emblématiques et des plus décorés de la seconde guerre mondiale.

Les Black Sheep en firent leur emblème, allant jusqu’à l’intégrer à l’insigne de l’escadron.

Et les têtes brûlées entrèrent dans la légende :

Un commandant charismatique, des personnages haut en couleurs comme équipiers, une escadrille qui a vu tant de héros passer aux commandes de son fameux Corsair, il n’en fallait pas plus pour qu’un réalisateur américain transpose les aventures des têtes brûlées (très romancées) sur le petit écran.

C’est ainsi que Robert Conrad devient Pappy Boyington. Aidé d’une musique devenu culte (voir Annexe), elle fit un triomphe sous nos latitudes.

Baa Baa Baa ..

vmfLOG

Maxwell

4 Commentaires sur “Accueil

  1. Bonjour,
    Je fais des dioramas au 1/72, je voudrai avoir des numéros de corsair, à part le 86 et le 883, pour faire un dio avec 4 corsair différent (dont celui de Papy Boyington), merci.
    JF

    • Bonjour
      Il faudrait reprendre les n° de série de la page http://www.vmf214.com/?page_id=159 et les taper sur google avec le mot clé f4u ou carrement faire une recherche image sur google avec f4u.
      Le site du gouvernement où j’avais pas mal de sources est mort depuis des années, c’est dommage il etait bien complet.

  2. Bonjour,
    je suis entrain de construire le corsaire F4U en maquette modèle réduit de la série les têtes brulées.
    J’ aurais voulu savoir si vous aviez le mécanisme des ailes pliables du corsaire, car je veux qui soit le plus réaliste et approchant possible.
    Si vous aviez d’ autres particularités sur F4U peut connu.
    Merci d’ avance.

  3. salut ,j’aime beaucoup ton site sur les tetes brulés moi meme etant fan et me rapel ma jeunesse ,je fait donc aussi du militaria en reconstitution et mon surnom est mickclean j’adore ce gars la et je me retrouve pleinement ds ce role etant mecano ,
    petite question au passage ,aurais tu des informations sur ce sergent chef au sein du VMF214

    MERCI gegene

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

Anti-spam: complete the taskWordPress CAPTCHA


WordPress theme: Kippis 1.15

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.