Porte-avions d’escorte

Posté le 29/1/2007 16:26:16

Porte-avions d’escorte.

Les porte-avions d’escorte sont en quelques sortes les petits frères
des porte-avions d’escadre, des « mini-porte-avions » construits à partir
d’une coque de navire marchand ou de pétrolier déjà existante.

Comme leur nom l’indique, ils étaient destinés en priorité aux escortes
des convois et aux convoyages d’avions sur les océans, mais également
à la lutte anti-sous-marine et à l’entrainement des équipages.

Ils étaient de classe « Long Island », « Bogue », « Casablanca », « Sangamon »
ou « Commencement Bay ».

Durant les trente-quatre derniers mois de guerre, de novembre 1942
à septembre 1945, l’immense potentiel industriel américain parviendra
à construire plus de 120 porte-avions d’escadre et d’escorte.
Un quart d’entre-eux seront cédés à la Royal Navy au titre
de la loi Pret-bail (Lend-Lease Act).

Oui, vous avez bien lu! Une moyenne mensuelle de quatre porte-avions
lancés!

4.1. Porte-avions d’escorte de classe « Long Island ».

Premier porte-avions d’escorte américain, le Long Island répondait
au besoin en porte-avions d’escorte urgent au moment ou débutait
la bataille de l’Atlantique. Converti en janvier 1941 à partir
d’un cargo du type standard C3, équipé d’un diesel, il fut mis
en service en juin 1941, comptant comme le neuvième bâtiment
américain de ce type avant Pearl Harbor. Son sister-ship, le Charger,
cargo du type G4 était du même type de conversion, mais fut lancé
en mars 1941, mis en service opérationnel en mars 1942 et retenu
comme navire d’entraînement. Le Long Island servant pour sa part
au convoyage d’avions.

– Tonnage: 15126 tonnes à pleine charge.
– Dimensions: longueur maximale 150m, largeur maximale 32m.
– Propulsion: 1 hélice, 1 moteur diesel, 8500 shp.
– Vitesse maximale: 16.5 noeuds (kts).
– Equipage complet: 856 hommes.
– Armement: 1 canon de 102mm, 2 canons de 76mm, 4 canons de 40mm.
– Capacité maxi: 16 avions.

2 porte-avions de classe « Long Island » furent construits:
– USS Long Island (CVE-1) 02/06/1941.
– USS Charger (CVE-30) 03/03/1942.

4.2. Porte-avions d’escorte de classe « Bogue ».

– Tonnage: 16620 tonnes à pleine charge (14630 dans la RN).
– Dimensions: longueur maximale 151.7m, largeur maximale 34m.
– Propulsion: Steam turb, 2285 psi boilers, 1 chaudière, 8500 shp.
– Vitesse maximale: 18.5 noeuds (kts).
– Equipage complet: 908 hommes (646 dans la RN).
– Armement: 2 canons de 127mm, 10 canons AA de 20mm
(14 dans la RN).
– Capacité maxi: 28 avions embarqués: 16 Grumman F4F Wildcat
(Martlet dans la RN), 12 Grumman TBF Avenger ASM.

44 porte-avions de classe Bogue furent construits,
dont 34 cédés à la Royal Navy au titre de la loi Pret-bail:
[RN: renommés et cédés à la Royal Navy à la date indiquée]
– USS Altamaha (CVE-6) – RN (D.18 Battler) 31/10/1942.
– USS Barnes (CVE-7) – RN (D.02 Attacker) 30/09/1942.
– USS Block Island (CVE-8) – RN (D.80 Hunter) 09/01/1943.
– USS Bogue (CVE-9) 26/09/1942.
– USS Breton (CVE-10) – RN (D.32 Chaser) 09/04/1943.
– USS Card (CVE-11) 08/11/1942.
– USS Copahee (CVE-12) 15/06/1942.
– USS Core (CVE-13) 10/12/1942.
– USS Croatan (CVE-14) – RN (D.64 Fencer) 01/03/1943.
– USS Hamlin (CVE-15) – RN (D.91 Stalker) 21/12/1942.
– USS Nassau (CVE-16) 20/08/1942.
– USS St. George (CVE-17) – RN (D.73 Pursuer) 14/06/1943.
– USS Altamaha (CVE-18) – 15/09/1942.
– USS Prince W (CVE-19) – RN (D.12 Striker) 20/04/1943.
– USS Barnes (CVE-20) 20/02/1943.
– USS Block Island (CVE-21) 08/03/1943 – RIP 29/05/1944.
– ??? (CVE-22) – RN (D.40 Searcher) 07/04/1943.
– USS Breton (CVE-23) – 12/04/1943.
– ??? (CVE-24) – RN (D.70 Ravager) 25/04/1943.
– USS Croatan (CVE-25) 28/04/1943.
– USS Prince William (CVE-31) 09/04/1943.
– USS Chatham (CVE-32) – RN (D.26 Slinger) 11/08/1943.
– USS Glacier (CVE-33) – RN (D.51 Atheling) 01/08/1943.
– USS Pybus (CVE-34) – RN (D.98 Emperor) 06/08/1943.
– USS Baffins (CVE-35) – RN (D.01 Ameer) 19/07/1943.
– USS Bolinas (CVE-36) – RN (D.38 Begum) 12/08/1943.
– USS Bastian (CVE-37) – RN (D.09 Trumpeter) 04/08/1943.
– USS Carnegie (CVE-38) – RN (D.42 Empress) 08/06/1943.
– USS Cordova (CVE-39) – RN (D.62 Khedive) 25/08/1943.
– USS Delgada (CVE-40) – RN (D.90 Speaker) 20/11/1943.
– USS Edisto (CVE-41) – RN (D.77 Nabob) 07/09/1943.
– USS Estero (CVE-42) – RN (D.23 Premier) 03/11/1943.
– USS Jamaica (CVE-43) – RN (D.21) 27/09/1943.
– USS Keneenaw (CVE-44) – RN (D.07) 22/10/1943.
– USS Prince (CVE-45) – RN (D.10 Rajah) 17/01/1944.
– USS Niantic (CVE-46) – RN (D.03 Ranee) 08/11/1943.
– USS Perdido (CVE-47) – RN (D.85 Trouncer) 31/01/1944.
– USS Sunset (CVE-48) – RN (D.83 Thane) 19/11/1943.
– USS St. Andrews (CVE-49) – RN (D.19 Queen) 07/12/1943.
– USS St. Joseph (CVE-50) – RN (D.72 Ruler) 22/12/1943.
– USS St. Simon (CVE-51) – RN (D.31 Arbiter) 31/12/1943.
– USS Vermillion (CVE-52) – RN (D.55 Smiter) 20/01/1944.
– USS Willapa (CVE-53) – RN (D.79 Puncher) 05/02/1944.
– USS Winjah (CVE-54) – RN (D.82 Reaper) 18/02/1944.

4.3. Porte-avions d’escorte de classe Casablanca.

La classe Bogue ayant étée largement expérimentée avec succés, il était
prouvé que de tels bâtiments pouvaient fournir une couverture aérienne
aux escadres de débarquement du pacifique, tout en continuant de servir
dans l’Atlantique. Plutôt que de disperser d’autres séries entre
plusieurs modèles de cargos reconvertis, Henry J. Kaiser, le richissime
détenteur des plus grands et des plus prolifiques chantiers de cargos
standards rapides, à Vancouver, au Canada, proposa à l’amirauté
américaine de produire une centaine de porte-avions d’escorte
en un temps record (moins d’un an), basés sur sa méthode
de construction des cargos. Le président Roosevelt, sensibilisé
à cet appel, approuva ainsi la construction de cinquante bâtiments
dans un premier temps.

Les Casablanca furent donc la classe de porte-avions la plus prolifique
de l’histoire navale. Bien que plus étroits et exigus que les Bogue,
leurs cales de plus grandes dimensions faisaient qu’ils pouvaient
embarquer plus d’avions et de carburant. Ils étaient également nettement
plus rapides grâce à leurs turbines, venant de cargos rapides destinés
à échapper aux U-Bootes de l’Atlantique. Ils furent effectivement
construits en un temps record, le premier, le CVE-55 Casablanca,
mis en chantier en novembre 1942, entra en service actif en juillet
1943. Le dernier, le CVE-104 Munda, mis en chantier en février 1944
et lancé en juillet (soit construit en cinq mois!).

Ils furent donc prêts à temps pour les grandes opérations de reconquête
du Pacifique.

Cinq seront coulés au combat, le Liscome Bay (24/11/1943) au large
de Makin, torpillé par un sous-marin japonais, les Gambier Bay et St-Lo
le même jour (25/10/1944) durant la bataille du Golfe de Leyte,
le premier victime des tirs des croiseurs et cuirassés Japonais,
le second touché par plusieurs kamikazes. Puis les Ommaney Bay
(Mer de Sulu, 04/01/1945) et Bismarck Sea (Iwo Jima, 21/02/1945),
également atteints par des kamikazes.

Après la guerre, certains servirent un temps comme unités de support
anti-sous-marin et de transport grâce à leurs hélicoptères embarqués.

Les derniers d’entre-eux furent ferraillés en 1960-61.

– Tonnage: 10902 tonnes à pleine charge.
– Dimensions: longueur maximale 151.7m, largeur maximale 32.9m.
– Propulsion: 2 hélices, 2 turbines, 4 chaudières, 9000 shp.
– Vitesse maximale: 19 noeuds (kts).
– Equipage complet: 764 hommes.
– Armement: 1 canon de 127mm, 8 canons (4×2) de 40mm,
12 canons AA de 20mm.
– Capacité maxi: 27 avions embarqués.

50 porte-avions de type Casablanca furent construits:
– USS Casablanca (CVE-55) 08/07/1943.
– USS Liscome Bay (CVE-56) 07/08/1943 – RIP 24/11/1943.
– USS Coral Sea (CVE-57) 27/08/1943.
– USS Corregidor (CVE-58) 31/08/1943.
– USS Mission Bay (CVE-59) 13/09/1943.
– USS Guadalcanal (CVE-60) 25/08/1943.
– USS Manila Bay (CVE-61) 05/10/1943.
– USS Natoma Bay (CVE-62) 14/10/1943.
– USS Midway/St.-Lo (CVE-63) 23/10/1943 – RIP 25/10/1944.
– USS Didrickson Bay (CVE-64) 31/10/1943.
– USS Wake Island (CVE-65) 07/11/1943.
– USS White Plains (CVE-66) 15/11/1943.
– USS Solomons (CVE-67) 21/11/1943.
– USS Kalinin Bay (CVE-68) 27/11/1943.
– USS Kasaan Bay (CVE-69) 04/12/1943.
– USS Fanshaw Bay (CVE-70) 09/12/1943.
– USS Kitkun Bay (CVE-71) 15/12/1943.
– USS Tulagi (CVE-72) 21/12/1943.
– USS Gambier Bay (CVE-73) 28/12/1943 – RIP 25/10/1944.
– USS Nehenta Bay (CVE-74) 03/01/1944.
– USS Hoggatt Bay (CVE-75) 11/01/1944.
– USS Kadashan Bay (CVE-76) 18/01/1944.
– USS Marcus Island (CVE-77) 26/01/1944.
– USS Savo Island (CVE-78) 03/02/1944.
– USS Ommaney Bay (CVE-79) 11/02/1944 – RIP 04/01/1945.
– USS Petrof Bay (CVE-80) 18/02/1944.
– USS Rudyerd Bay (CVE-81) 25/02/1944.
– USS Saginaw Bay (CVE-82) 02/03/1944.
– USS Sargent Bay (CVE-83) 09/03/1944.
– USS Shamrock Bay (CVE-84) 15/03/1944.
– USS Shipley Bay (CVE-85) 21/03/1944.
– USS Sitkoh Bay (CVE-86) 28/03/1944.
– USS Steamer Bay (CVE-87) 04/04/1944.
– USS Cape Esperance (CVE-88) 08/04/1944.
– USS Takanis Bay (CVE-89) 15/04/1944.
– USS Thetis Bay (CVE-90) 21/04/1944.
– USS Makassar Strait (CVE-91) 27/04/1944.
– USS Windham Bay (CVE-92) 03/05/1944.
– USS Makin Island (CVE-93) 09/05/1944.
– USS Lunga Point (CVE-94) 14/05/1944.
– USS Bismark Sea (CVE-95) 20/05/1944 – RIP 21/02/1945.
– USS Salamaua (CVE-96) 26/05/1944.
– USS Hollandia (CVE-97) 01/06/1944.
– USS Kwajalein (CVE-98) 07/06/1944.
– USS Admiralty Islands (CVE-99) 13/06/1944
– USS Bougainville (CVE-100) 18/06/1944
– USS Mantanikau (CVE-101) 24/06/1944
– USS Attu (CVE-102) 30/06/1944
– USS Roi (CVE-103) 06/07/1944
– USS Munda (CVE-104) 08/07/1944

4.4. Porte-avions d’escorte de classe Sangamon.

Après les Bogue, conçus sur des coques de cargos standard, l’US Navy
voulut tester des conversions sur des navires plus importants,
en l’occurrence des nouveaux pétroliers d’escadre de la classe T2,
qui venaient d’êtres lancés en 1939. Après conversion, les Sangamon,
Santee, Suwanee et Chenango entrèrent en service opérationnel entre
août et septembre 1942. Leurs vastes cuves se prêtaient à merveille
à l’installation de grands hangars. Ils étaient également bien aérés,
et leurs turbines les rendaient aptes à servir au sein de l’escadre.

Ces quatre navires participèrent aux opérations en Afrique du Nord,
embarquant des escadrilles de chasseurs-bombardiers Curtiss P40 pendant
l’opération Torch et durant la campagne de Tunisie.

De retour dans le pacifique en 1944, ils prirent part à d’autres
combats, dotés d’une DCA portée à deux affûts quadruples de 40mm
et vingt de 20mm en affûts doubles et vingt et un en affûts simples.

Les Sangamon servirent au développement des bâtiments de classe
Commencement Bay, construits entre 1944 et 1946. Leurs grandes
dimensions leurs permettaient d’embarquer des hélicoptères et ils
servirent ainsi de bâtiments de lutte anti-sous-marine au début
de la guerre froide.

Les derniers d’entre-eux ne furent retirés du service qu’en 1960-62.

– Tonnage: 23875 tonnes à pleine charge.
– Dimensions: longueur maximale 168.5m, largeur maximale 35m.
– Propulsion: 2 hélices, 2 turbines, 2 chaudières, 13500 shp.
– Vitesse maximale: 18 noeuds (kts).
– Equipage complet: 830 hommes.
– Armement: 2 canons de 127mm, 8 canons (4×2) de 40mm,
12 canons AA de 20mm.
– Capacité maxi: 36 avions embarqués.

4 porte-avions de classe « Sangamon » furent construits:
– USS Sangamon (CVE-26) 25/08/1942.
– USS Suwannee (CVE-27) 24/09/1942.
– USS Chenango (CVE-28) 19/09/1942.
– USS Santee (CVE-29) 24/08/1942.

4.5. Porte-avions d’escorte de classe Commencement Bay.

Dérivés des Sangamon de 1942, qui avaient prouvés leur pertinence,
les Commencement Bay étaient eux aussi convertis à partir de
pétroliers, lancés en 1944-45. Les 19 bâtiments qui furent lancés
avaient en commun d’énormes capacités volumétriques en mazout,
héritées de leur conception de base, leur donnant une autonomie
de 24000 nautiques.

Par ailleurs leurs turbines leur donnaient une vitesse de 19 noeuds,
un de mieux que les Sangamon. Ils avaient une catapulte plus puissante
et un îlot similaire à celui des Saipan, alors en cours de construction.
Ils furent tous nommés d’après les îles qui furent des théatres des
sanglants combats des Marines depuis 1942. Ils furent opérationnels
fin 1944 et courant 1945: Seuls 11 sur les 19 lancés verront le service
avant la fin de la guerre, les autres seront de la partie en Corée
et même au début de la guerre du Vietnam.

– Tonnage: 21397 tonnes à pleine charge.
– Dimensions: longeur maximale 169.9m, largeur maximale 32m.
– Propulsion: 2 hélices, 2 turbines, 4 chaudières, 16000 shp.
– Vitesse maximale: 19 noeuds (kts).
– Equipage complet: 1066 hommes.
– Armement: 2 canons de 127mm, 36 canons de 40mm (3×4 et 12×2).
– Capacité maxi: 33 avions.

19 porte-avions de classe « Commencement Bay » furent construits,
dont 11 avant la capitulation japonaise:

– USS Commencement Bay (CVE-105) 27/11/1944.
– USS Block Island (CVE-106) 30/12/1944.
– USS Gilbert Island (CVE-107) 05/02/1945.
– USS Kula Gulf (CVE-108) 12/05/1945.
– USS Cape Gloucester (CVE-109) 05/03/1945.
– USS Salerno Bay (CVE-110) 19/05/1945.
– USS Vella Gulf (CVE-111) 09/04/1945.
– USS Siboney (CVE-112) 14/05/1945.
– USS Puget Sound (CVE-113) 18/06/1945.
– USS Rendova (CVE-114) 12/1945.
– USS Bairoko (CVE-115) 16/07/1945.
– USS Badeong Strait (CVE-116) 11/1945.
– USS Saidor (CVE-117) 22/08/1945.
– USS Sicily (CVE-118) 04/02/1946.
– USS Point Cruz (CVE-119) 16/10/1945.
– USS Mindoro (CVE-120) 04/12/1945.
– USS Rabaul (CVE-121) 30/07/1946.
– USS Palau (CVE-122) 15/01/1946.
– USS Tinian (CVE-123) 30/07/1946.

5. Aviation embarquée des porte-avions d’escorte.

Les fonctions principales des porte-avions d’escorte étant
l’escorte des convois et la lutte anti-sous-marine, l’aviation
embarquée était adaptées à ces tâches. Pour la protection aérienne
ils étaient équipés de Grumman F4F Wildcat retirés des unités
de premières lignes, après l’apparition de son successeur,
le F6F Hellcat. Et pour la lutte anti-sous-marine,
des Grumman TBF Avenger ASM.

Jacqueline « Jade » Devereaux
Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

Anti-spam: complete the taskWordPress CAPTCHA


WordPress theme: Kippis 1.15

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.