L’avion de Boyington

Posté le 14/3/2006 13:55:54

La plupart des e-mails que je reçois parle du numero de l’avion de Boyington. Voici un peu plus détaillé l’histoire des avions de Boyington.

24

Boyington est souvent sur des photos avec l’appareil 86, et de temps en temps avec le 883.

En fait tout cela est organisé par la propagande Américaine. En effet si l’avion ne change pas de numéro, c’est qu’il n’est pas descendu donc on positive l’image.

Mais la réalité est tout autre car le pacifique sud est un grand chantier, les japonais interceptent eux aussi les convois. Les approvisionnements sont durs en armement essence et pièces détachées. Sans compter que les bases sont quelques fois comme la 214, un peu isolées.

Le Corsair a la particularité de bien encaisser les coups, d’être très fiable. Pourtant il faut bien réparer les impacts de balles, les atterrissages en catastrophe ou tout simplement l’usure du matériel qui est mis à rude épreuve. Ainsi les pilotes devaient prendre les avions disponibles, impossible d’en avoir un d’attribué à chacun, même pour Boyington. Certains squadrons avaient même du mal à rester opérationnels car ils n’avaient pas toujours le nombre d’avions nécessaire (qui est de 20 il me semble de mémoire) pour demeurer actif.
25

Maj du 08/05/2007
Je viens de retrouver une photo signalée par Thud du forum aviation-ancienne.forumactif.com.
La photo représente le Corsair 883 mais provenant de la vmf215. Elle date de septembre 1943

La vmf214 est arrivée à Munda seulement en octobre 1943.

311

VMF-214 : Les pilotes

Posté  le 28/1/2007 19:54:11

La liste normalement complete des pilotes de la 214 sur les 3 tours d’opérations.
corsairsignia200

Alexander, Glendon L. Santa Barbara, killed accidentally 4/2/44
Alexander, Robert A. lst Black Sheep tour, killed accidentally 9/30/43
Andre, David C. Ewa
Ashmun, George M. 1st and 2nd Black Sheep tours, MIA 1/3/44
Avey, Fred V. 2nd Black Sheep tour
Bailey, Stanley R 1st Black Sheep tour, Santa
Barbara, CV-13
Barker, Frank P.,Jr. Santa Barbara, CV-13
Bard, Harry R 2nd Black Sheep tour, MIA 12/28/43
Beeler, Clare R. Santa Barbara, CV-13, killed accidentally 2/16/45
Begert,John F. 1st Black Sheep tour
Bernard, Carol D. C. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Berndt, Walter C. CV-13
Blakeslee, Wilbur H. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours, MIA 8/6/43
Bolt,John F.,Jr. 1st and 2nd Black Sheep tours
Bookman, Ralph (USN flight surgeon) 2nd Solomons tour
Boozer, Addrian V. Santa Barbara, killed accidentally 8/22/44
Bourgeois, Henry M. 1st Black Sheep tour
Bowers, Glenn L. 2nd Black Sheep tour
Boyington, Gregory 1st and 2nd Black Sheep tours, wounded, POW 1/3/44
Bragdon, Robert M. 1st and 2nd Black Sheep tours
Britt, George F. Ewa, 1st Solomons tour
Brown,John S. 2nd Black Sheep tour
Brubaker,James E. 2nd Black Sheep tour, MIA 12/23/43
Burnett, John R. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Carnagey, Pierre M. 2nd Black Sheep tour, MIA 12/23/43
Capenter, Vincent W. ..Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Case, Wflliam N. 1st Black Sheep tour
Cassidy,John Santa Barbara
Cavanagh, Howard L. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Chapman, Warner 0. Santa Barbara, CV-13, wounded 3/19/45
Chatham, Rufus M.,Jr. 2nd Black Sheep tour
Collins, John B. Santa Barbara, killed accidentally 4/14/44
Conant, Roger W. (Adjutant) CV-13, KIA 3/19/45
Connan,J. Ned 2nd Black Sheep tour
Correll,John B. Ewa
Crocker, William L.,Jr. 2nd Black Sheep tour
Curran, HughJ. 2nd Solomons tour
Dancy, William H.,Jr. Santa Barbara, CV-13, wounded 3/19/45
Deetz, Lincoln N. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Detmering, Carl S. Santa Barbara, CV-13
Dodds, Arnot W. (Engineering) Santa Barbara
Doswell, Gelon H. 2nd Black Sheep tour
Dunbar, Carl O.,Jr. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Dustin,J. Cameron 2nd Black Sheep tour, MIA 12/28/43
Eisele, Harold A. 2nd Solomons tour
Ellis, Henry A., Jr. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Emrich, Warren T. 1st and 2nd Black Sheep tours
Ewing, Robert T. 1st Black Sheep tour, MIA 9/16/43
Faught, Carroll K. Santa Barbara, CV-13, wounded 3/19/45
Feigener, Kenneth G. Santa Barbara, CV-13
Foulkes, BrnceJ. Ewa, 2nd Black Sheep tour, MIA 12/23/43
Fidler,John L. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Fisher, Don H. 1st and 2nd Black Sheep tours
Folger, Peter (Intelligence) Ewa, 1st Solomons tour
Free, Stanley E. Santa Barbara, CV-13
Groover, Denmark, Jr. 1st and 2nd Black Sheep tours, wounded 9/23/43
Hanson, Robert M. 2nd Solomons tour
Harding,James R. Santa Barbara, CV-13
Harper, Edwin A 1st and 2nd Black Sheep tours, wounded 10/17/43
Harris, Walter R 1st Black Sheep tour, MIA 9/27/43
Hatch, Donald (Intelligence) 2nd Solomons tour
Haxthausen, Richard L. Santa Barbara
Hazelwood, Ledyard B. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Heier, William D. 1st and 2nd Black Sheep tours
Heman, Edwin.,Jr. 2nd Solomons tour
Hill,James. 1st and 2nd Black Sheep tours
Hobbs, William H.,Jr. 2nd Black Sheep tour
Holden, Herbert, Jr. 2nd Black Sheep tour
Hollmeyer, Henry W. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Hoover, Robert T. Ewa ,
Hugler, Robert K. Santa Barbara, CV-13, MIA 1 3/19/45
Hunter, Ovis D. 2nd Solomons tour
Hussey, Wesley E. Santa Barbara, CV-13
Husted, Ralph W.,Jr. Santa Barbara, CV-13, killed accidentally 2/28/45
Hyatt, Dallas L. Santa Barbara, CV-13, MIA 3/19/45
Jensen, AlvinJ. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Johnson, Alfred L. 2nd Black Sheep tour
Johnson, Harry C. 2nd Black Sheep tour
Jones, Robert M. Santa Barbara, CV-13, MIA 3/19/45
Kindell, Ervin S. Santa Barbara, killed accidentally 5/31/44
Knipping, Paul A. 2nd Solomons tour
Kraft, L. George (USN flight surgeon) Ewa, 1st Solomons tour
Kuhn, Joseph Santa Barbara
Lane, Perry T. 2nd Black Sheep tour
Lanphier, Charles C. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours, died as POW 5/15/44
Larche, Beverly J. Santa Barbara, CV-13
Linder, Kenneth N. Santa Barbara, CV-13
Little, Arthur W.,Jr. (adjutant) Ewa, all South Pacific tours
Losch, Fred S. 2nd Black Sheep tour
Magee, Christopher L. 1st and 2nd Black Sheep tours
March, Marion J. 2nd Black Sheep tour
Marker, Alan D. 2nd Black Sheep tour, injured 12/12/43
Matheson, BruceJ. 1st and 2nd Black Sheep tours, wounded 10/17/43
McCall, Drury E. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
McCartney, Henry A. 1st Black Sheep tour
McClurg, Robert W. 1st and 2nd Black Sheep tours
McDonnell, RobertJ. CV-13
McPherson, Warren H. Santa Barbara, CV-13
Miller, Harold D. Santa Barbara, CV-13
Miller, Henry S. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours, 2nd Black Sheep tour
Moak, David R. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Moon, Charles G. Santa Barbara
Moore, Donald J. ~ 1st and 2nd Black Sheep tours, MIA 12/28/4
Mullen, Paul A. 1st and 2nd Black Sheep tours, wounded 9/23/43
Nabors, William A. Santa Barbara
O’Dell, Bennie P. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Olander, Edwin L. 1st and 2nd Black Sheep tour
Pace, William H. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours, killed accidentally 8/7/43
Peacock, Richard H. Santa Barbara
Peterson, Phillip A. Santa Barbara
Petit, Jack W. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Rankin, David W. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Ray, Virgil G. 1st and 2nd Black Sheep tours, lost in storm 10/13/43
Reames,James M. (USN flight surgeon) 1st and 2nd Black Sheep tours
Reinburg,JeremiahJ. Ewa, killed accidentally 1/12/43
Reynolds, Leon A. Santa Barbara
Rinabarger, Rolland N. 1st Black Sheep tour, wounded 9/26/43
Rudsen, Daniel (Intelligence) Santa Barbara
Saulter, William H. Santa Barbara
Scarborough, Hartwell V. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Schmagel, Arthur 0. Santa Barbara, CV-13, wounded 3/19/45
Schocker, Walter J. Santa Barbara, CV-13
Schwarz, Aylward P. Santa Barbara, CV-13
Scramuzza, Herbert D. Santa Barbara, CV-13, killed accidentally 2/16/45
Shuman, Perry L. Ewa
Sibbernsen, Albert A. Santa Barbara, CV-13
Sigel, Richard A. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Sims, Sanders S. 1st and 2nd Black Sheep tours
Smyth, Gene,Jr. Santa Barbara
Somers, Charles W. Ewa
Steed, Harrell Ewa, 1st Solomons tour, MIA 3/17/43
Stodd,John P. Santa Barbara, CV-13, POW 3/18/45
Stout, Joseph E. Santa Barbara, CV-13, MIA 3/19/45
Synar, Stanley T. 2nd Solomons tour
Taylor, James G. G. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Tilton, Ranson R. Santa Barbara, CV-13, wounded 3/19/45
Tomlinson, Thomas M. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours
Tucker, Burney L. 1st and 2nd Black Sheep tours
Urbom, Oscar D. Santa Barbara, CV-13, MIA 3/19/45
Vandegrift,John L. CV-13
Vetter, Adolph R. Ewa
Walton, Frank E.,Jr. (Intelligence) 1st and 2nd Black Sheep tours
White, Philip R. Ewa
Williams, Otto K. Ewa, 1st and 2nd Solomons tours

Source http://dfield.home.texas.net/roster.html

Piste d’atterrissage de Barakoma – Vella Lavella

Posté  le 29/1/2007 17:45:09

Une petite histoire sur l’une des bases de la vmf214, avec des infirmières, et oui

214

Construction
Situé au coin du sud-est de l’île, la piste a été construite à la hâte bien le long de la côte par le 58eme CB (bataillons de construction), dégageant un secteur marécageux de la jungle pour le terrain d’aviation.

Les incursions de harcelement de nuit de l’aviation japonaise interferait avec, mais n’ont pas arrêté la construction.

Utilisation
Le premier atterrissage officiel sur la piste d’atterrissage nouvellement construite sur cette île était le 24 septembre 1943 par la VMF-214 dont les pilotes Greg « Pappy » Boyington et Mo Fisher.
Beaucoup d’as des marines sur F4U ont volé de Barakoma.

Unités américaines basées sur Barakoma
VMF-221 a fonctionné là à ce moment-là
VMF-214 « Black Sheep » (F4U) pour six semaines.
VMF-321 arrivent 12 24, 43 – ?
VMF-215 le février 26 fév 1943 de Torokina
USN VF-17 « The Jolly Rogers » (F4U) le 23 déc. 1943 – ?

Pour la petite histoire :
Gill’s Plantation (légèrement au dessus de la piste à droite sur la photo)
Les Américains ont établi là le QG de division, et l’hôpital
Peut etre un rapport avec la série TV

213

Source pacificwrecks

Le Memphis Belle

Posté le 25/11/2005 8:10:00

106-s« Au début de leur arrivée sur le front européen, les aviateurs américains avaient un moral extrêmement bas. 82 % des bombardiers ont été abattus au cours des 3 premiers mois de leur engagement en Europe. En guise de motivation, l’état-major de l’armée de l’air américaine avait alors fixé à 25 le nombre de missions de guerre à effectuer avant de pouvoir retourner au pays. Le « Memphis Belle » est devenu célèbre parce qu’il fut le premier bombardier lourd à franchir ce cap sans qu’un seul de ses membres d’équipage ait perdu la vie. »

La suite de cet article s’il vous interesse se trouve : Ici

En me promenant sur le oueb à l’affut d’infos pour mon site, j’ai découvert le site du Club du Theil.
Chemin faisant, j’y ai trouvé une histoire qui m’avait marqué à l’époque, l’article est de Jean-Luc DUBERT.
113-s
L’article est tellement clair que je n’ai pas voulu le recopier, mais plutot vous guider directement sur son site car il possede de petits trésors à voir ici par exemple

Nomenclature des aéronefs

Posté le 22/1/2007 19:32:01

Un petit tableau sur ce que signifie F4u ou P51D que je viens de trouver sur le blog fanaviation.oldiblog.com de Pat duncan.
Son blog est à visiter car on y passe de bons moments

Citation :

ETAT-UNIS

Abordons tout d’abord les appareils US et que signifient les lettres en préfixe :

A (Attack) Pour les appareils d’attaque au sol. (ex : A-10)
B (Bomber) Pour les bombardiers. (ex : B-17)
C (Cargo) Pour les appareils de transport. (ex : C130, C160….)
D (Drone) Mais également (Dive) pour piqué dans la Navy associé au B, donne DB pour Dive Bomber comme les Dauntless.
E (Electronique-Warfare) Guerre électronique. (ex : E-3)
F (Fighter) Les chasseurs à partir de 1948 (précédemment P de Pursuit). (ex : F-15)
H (Helicopter) Depuis 1947 lorsqu’il est employé en suffixe, mais aussi (Hight range) pour les appareils de recherche et sauvetage lorsqu’il employé en préfixe. (ex : HH-3)
J (???) Pour les appareils transformés temporairement en banc d’essai.
K (Kerosene) Ravitailleur en vol. (ex : KC-135)
L (Low temperature) Adaptés aux missions en ambiance polaire.
M (Multi-Mission) Concerne les appareils affectés aux missions des forces spéciales. (ex : MH-47)
N (New) Transformation permanente en banc d’essai volant.
O (Observation). (Ex : OH-6)
P (Patrol) Dans la Navy pour les appareil de reconnaissance maritime basés à terre (ex : P-3 Orion) mais aussi (Pursuit) pour les chasseurs jusqu’en 1948 (P-40).
Q (???) Avion radiocommandé, très souvent il s’agit d’appareils déclassés transformés en avions cibles.
R (Recce) Les appareils de reconnaissance (ex : RB-47), également utilisé pour les voilures tournantes (Rotary) jusqu’en 1947, ceci concernait les hélicoptères.
S (Surveillance ?) Pour les appareils de reconnaissance maritime embarqués (ex : S-3 Viking)
a été également utilisé uniquement pour le SR-71 (Strategic Recce).
T (Training) Appareils d’entraînement (ex : T6…) et également (Torpedo) les torpilleurs pour la Navy (TB = torpedo bomber).
U (Utility) Concerne les hélicoptères utilitaires ou multi missions (ex : UH 1)
V (Very Important Person) Transport d’autorités (ex : VC-10), s’applique également aux appareils V/STOL cela signifie Vertical/Short Take-Off and Landing (décollage et atterrissage courts ou verticaux pour le V). (ex : V-22)
W (Weather) Appareil de reconnaissance météorologique.
X (eXpérimental) Les prototypes.
Y (???) Cela concerne les appareils de présérie.

Je n’ai trouvé ni I, ni Z dans la nomenclature US et le G (Ground Attack) est utilisé dans la RAF.

Décryptage :

Dans l’US air force, la ou les lettres en préfixe indiquent la fonction de l’appareil, le chiffre un numéro de type et la lettre suivante la version du type d’appareil.
Exemples :
P-51D = Chasseur (avant 1948), type 51, 4° version.
OV-10 = Avion d’observation à capacité STOL, type 10.
F/A-18 = Chasseur à capacité appuis au sol.
AC-130 = Avion d’appui (Gunship) dérivé du transport C130.
YF-22 = Version de présérie du chasseur type 22.

Dans la Navy, pendant la seconde guerre mondiale, la première lettre indique le type, le chiffre indique le numéro du type chez le constructeur et la dernière lettre le constructeur :

A – Atlantic (à partir de 1927)
A – Brewster (à partir de 1936)
B – Beech (à partir de 1941)
B – Boeing (à partir de 1925)
C – Cessna (à partir de 1943)
C – Curtiss (à partir de 1926)
D – Douglas (à partir de 1923)
D – McDonnell
E – Bellanca (à partir de 1923)
E – Cessna (à partir de 1951)
E – Piper (à partir de 1942)
F – Columbia (à partir de 1944)
F – Fairchild (Canada) (à partir de 1944)
F – Grumman (à partir de 1934)
G – Great Lakes (à partir de 1935)
G – Good Year
H – Hall Aluminium (jusqu’en 1940)
H – Howard (à partir de 1942)
J – Berliner-Joyce (jusqu’en 1935)
H – McDonnell (à partir de 1947)
J – North American (à partir de 1937)
K – Fairchild (U.S.) (à partir de 1943)
K – Kaman (à partir de 1952)
L – Bell (à partir de 1951)
L – Loening (à partir de 1926 jusqu’en 1932) M – General Motors (à partir de 1943)
M – Glenn L. Martin (à partir de 1922)
N – Seversky
N – Naval Aircraft Factory (à partir de 1942)
O – Lockheed (à partir de 1939)
P – Piasecki (à partir de 1952)
P – Pitcairn (à partir de 1931)
P – Spartan (à partir de 1937)
Q – Fairchild (à partir de 1950)
R – Ryan
R – Ford (à partir de 1929)
S – Sikorsky (à partir de 1931)
S – Stearman (à partir de 1944)
T – New Standard (à partir de 1931)
T – Northrop (à partir de 1946)
T – Timm (à partir de 1942)
U – Chance Vought (à partir de 1927)
V – Lockheed (à partir de 1950)
V – Vega (à partir de 1943)
V – Vultee (à partir de 1943)
W – Canadian Cart Foundry (à partir de 1944)
W – Dayton-Wright (à partir de 1925)
X – Cox-Klemin (à partir de 1926)
Y – Consolidated (à partir de 1926)
Y – Consolidated-Vultee (à partir de 1942)

Exemple :
F4U = 4° chasseur de Chance Vought construit pour la Navy.
PBY = Appareil de surveillance et de bombardement maritime construit par Consolidated.

URSS (Russie)

J’usqu’en 1941 les soviétiques utilisent une abréviation de la fonction de l’avion, comme Sh (Shturmovik) pour les appareils d’assaut et B (Bombardirovchtchik) pour les bombardiers. Comme je ne maîtrise pas du tout le russe, je m’en tiendrais à ces deux exemples.

A partir de 1941 les premières lettres identifient le bureau d’étude qui a conçu l’appareil et le chiffre la série du type :
– An pour ANTONOV
– Be pour BERIEV
– Il pour ILIOUCHINE
– Ka pour KAMOV
– La pour LAVOTCHKINE
– LaGG pour LAVOTCHKINE, GORBOUNOV et GOUDKOV
– MiG pour MIKOYAN et GOUREVITCH
– Mi pour MIL (hélicoptères)
– Pe pour PETLIAKOV
– Po pour POLIKARPOV
– Su pour SUKHOÏ
– Tu pour TUPOLEV
– Yak pour YAKOVLEV

Simultanément, les pays occidentaux ne connaissant pas le nom officiel des appareils – n’oublions pas que le mur de Berlin n’est pas tombé il y a si longtemps – dès leur apparition, ils leur attribuent un nom de code dont la première lettre est celle qui définie leur type :
– B (bomber) pour les bombardiers. (ex = BLINDER pour le Tu-22)
– C (cargo) pour les appareils de transport. (ex = CUB pour l’AN-12)
– F (fighter) pour les chasseurs. (ex = FISHBED pour le MiG-21)
– H (helicopter) pour les hélicoptères. (ex = HIND pour le Mi-24)
– M (miscellaneous) pour les appareils de divers type. (ex = MULE pour le Po-2)

Il est à noter que le Su-25 fut improprement appelé FROGFOOT car c’est un avion d’attaque au sol et non un chasseur !

5 janvier 1945 – US Navy – Porte-avions d’escadre

Posté le 29/1/2007 16:20:00

Grâce à un gigantesque plan de développement sans précédent lancé
par le président Roosevelt après l’attaque surprise de Pearl Harbor,
le 7 décembre 1941, l’US Navy, malgré ses pertes qu’elle a subit
et qu’elle subira face aux kamikazes dans les campagnes des îles
Philippines, d’Iwo Jima et d’Okinawa, est devenue en trois ans
une formidable machine de guerre toute puissante.

En ce début du mois de janvier 1945, elle dispose au total d’environ
7800 navires de tous les types, dont plus de 2500 batiments
de guerre, de 26000 avions, embarqués ou terrestres.

Avec quatre millions d’hommes sous ses ordres, dispersés
sur tous les océans et les mers du globe.

[les dates indiquées sont celles de la mise en service]

1. Vieux porte-avions d’escadre pré-Pearl Harbor…

Les porte-avions d’escadre pré-Pearl Harbor étaient de classe
« Ranger », « Lexington », « Yorktown », « Wasp » ou « Hornet ».

1.1. Porte-avions d’escadre de classe « Ranger ».

– Tonnage: 14500 tonnes en pleine charge.
– Dimensions: longueur maxi 288.21m, largeur maxi 33.37m
– Propulsions: 2 hélices, 2 turbines, 6 chaudières, 53500 shp.
– Vitesse maximale: 29.25 noeuds (kts).
– Equipage complet: 1788 hommes.
– Armement: 8 canons de 127mm, 8 canons AA de 20mm.
– Capacité maxi: 76 avions embarqués.

1 porte-avions de classe « Ranger » construit:
– USS Ranger (CV-4) 04/06/1934

1.2. Porte-avions d’escadre de classe « Lexington ».

– Tonnage: 36000 tonnes en pleine charge.
– Dimensions: longueur maxi 270.66m, largeur maxi 39.6m
– Propulsions: 4 hélices, 4 turbines, 16 chaudières, 120000 shp.
– Vitesse maximale: 33.25 noeuds (kts).
– Equipage complet: 2357 hommes.
– Armement: 8 canons de 203mm, 12 canons de 127mm,
48 mitrailleuses AA de 12.7mm.
– Capacité maxi: 72 avions embarqués.

2 porte-avions de classe « Lexington » construits:
– USS Lexington (CV-2) 14/12/1927 – RIP 08/05/1942
– USS Saratoga (CV-3) 16/11/1927

1.3. Porte-avions d’escadre de classe « Yorktown ».

– Tonnage: 25500 tonnes en pleine charge.
– Dimensions: longueur maxi 251.4m, largeur maxi 33.4m
– Propulsions: 4 hélices, 4 turbines, 9 chaudières, 120000 shp.
– Vitesse maximale: 32.5 noeuds (kts).
– Equipage complet: 2920 hommes.
– Armement: 8 canons de 127mm, 16 canons (4×4) de 23mm,
24 mitrailleuses AA de 12.7mm
– Capacité maxi: 85 avions embarqués.

3 porte-avions de classe « Yorktown » construits:
– USS Yorktown (CV-5) 30/09/1937 – RIP 06/06/1942
– USS Enterprise (CV-6) 12/05/1938
– USS Hornet (CV-8) 20/10/1941 – RIP 26/10/1942

1.4. Porte-avions d’escadre de classe « Wasp ».

– Tonnage: 18750 tonnes en pleine charge.
– Dimensions: longueur maxi 288.21m, largeur maxi 30.48m
– Propulsions: 2 hélices, 2 turbines, 6 chaudières, 70000 shp.
– Vitesse maximale: 29.5 noeuds (kts).
– Equipage complet: 2167 hommes.
– Armement: 8 canons de 127mm, 16 canons (4×4) de 40mm,
42 canons AA de 20mm.
– Capacité maxi: 84 avions embarqués.

1 porte-avions de classe « Wasp » construit:
– USS Wasp (CV-7) 25/04/1940 – RIP 15/09/1942

2. Nouveaux porte-avions d’escadre post-Pearl-Harbor.

Les porte-avions d’escadre post-Pearl-Harbor sont de classes « Essex »
ou « Independence », construits à partir d’octobre 1942.

2.1. Porte-avions d’escadre lourds de classe « Essex ».

En mars 1941, le premier de la série de porte-avions lourds la plus
prolifique de l’histoire commençait avec la pose de la quille de l’USS
Essex dans son bassin de Newport News. La genèse de ces navires
exceptionnels (juin 1939) par leurs qualités propres comme leur vie
active se trouve dans la décision d’épauler les trois bâtiments de la
classe « Yorktown », dont le dernier, le USS Hornet, était encore en
voie d’achèvement: il fut lancé en octobre 1940. Pour l’essentiel,
ils reprenaient les qualités de ces bâtiments précédents, mais sans
se soucier cette fois du respect des traités, tombés en désuétude
lors de l’entrée en guerre des Etats-Unis. Les Essex étaient donc
une classe spécifiquement conçue dans une période de guerre,
incluant nombre d’améliorations induites par les événements.

24 unités seront construites, dont 17 avant la capitulation du Japon.
Le premier de la série, le USS Essex (CV-9) entra en service
le 31 décembre 1942. Symboliquement, car à ce moment, même après
le triomphe inattendu de Midway, l’US Navy avait perdu en plus de
sa ligne de bataille de cuirassés les vieux porte-avions Yorktown,
Hornet, Wasp et Lexington. Seuls restaient l’Enterprise (en réparation)
et le Saratoga en première ligne. Autant dire que les Essex allaient
apporter un ballon d’oxygène inespéré aux forces de l’US Navy.
Toutefois l’Essex ne fut opérationnel dans le pacifique qu’en mai
1943. A cette époque déjà les choses étaient en train de basculer.
Il fut rejoint par les seize autres bâtiments qui jouèrent un rôle
central dans toutes les opérations aéronavales de reconquête.
Certains avaient d’ailleurs été renommés d’après les unités perdues
au début de la guerre, tels les Yorktown, Lexington, Wasp ou Hornet.
Ils étaient le pivot des grandes Task-Force et étaient tous regroupés
au sein de la Task Force Tf38 ou Tf58 de la 3ème/5ème Flotte US,
et subirent la furie des kamikazes. Malgré de très sévères avaries,
comme celles que subit le Franklin, presque réduit à l’état d’épave
et obligé de se traîner à l’allure d’escargot hors du secteur à risque
en déployant à l’avant de son pont d’envol une voile de fortune,
aucun ne fut coulé, ce qui prouve la valeur de leur protection
et de leur fiabilité.

Ils continuèrent à former le pivot de l’aéronavale américaine même
après la fin du conflit, et furent modernisés à plusieurs reprises,
notament un pont d’envol redessiné pour recevoir les jets à réaction,
F9F Panther lors de la guerre de Corée.

Ils furent ensuite reconvertis en porte-hélicoptères et plate-formes
d’appui aérien pendant la guerre du Vietnam.

Les années septante virent les derniers Essex partirent en retraite.
Sept d’entre-eux figuraient toujours sur les liste des navires
de réserve en 1980.

Le CV-16 Lexington sert toujours dans l’US Navy en tant que
navire-école. En 2001, il a participé au film « Pearl Harbor »
de Michael Bay et Jerry Bruckheimer, où il interprétait le rôle…
d’un porte-avions japonais.

– Tonnage: 34881 tonnes en pleine charge.
– Dimensions: longueur maximale 345.15m, largeur maximale 44.95m.
– Propulsion: 4 hélices, 4 turbines, 8 chaudières, 150000 shp.
– Vitesse maximale: 32.7 noeuds (kts).
– Equipage complet: 3448 hommes.
– Armement: 18 canons quadruples de 40mm, 61 canons de 20mm.
– Capacité maxi: 103 avions embarqués.

17 porte-avions de classe « Essex » furent construits pendant
la Seconde Guerre mondiale:
– USS Essex (CV-9) 31/12/1942
– USS Yorktown (CV-10) 15/04/1943
– USS Intrepid (CV-11) 16/08/1943
– USS Hornet (CV-12) 29/11/1943
– USS Franklin (CV-13) 31/01/1944
– USS Ticonderoga (CV-14) 08/05/1944
– USS Randolph (CV-15) 09/10/1944
– USS Lexington (CV-16) 17/02/1943
– USS Bunker Hill (CV-17) 24/05/1943
– USS Wasp (CV-18) 24/11/1943
– USS Hancock (CV-19) 15/04/1944
– USS Bennington (CV-20) 06/08/1944
– USS Boxer (CV-21) 12/04/1945
– USS Bonhomme Richard (CV-31) 26/11/1944
– USS Antietam (CV-36) 28/01/1945
– USS Shangri-La (CV-38) 15/09/1944
– USS Lake Champlain (CV-39) 02/05/1945

2.2. Porte-avions d’escadre légers de classe « Independence ».

Les 9 bâtiments de la classe « Independence » furent construits
sur l’insistance personnelle du président Roosevelt, suite au constat
de l’amirauté américaine que les nouveaux porte-avions d’escadre
lourds de la classe « Essex » ne seraient pas achevés avant 1943.

On choisit donc de prélever en urgence une partie des coques
de croiseurs légers de la classe « Cleveland » qui étaient en chantier
à ce moment pour les convertir, sachant en cela que l’on ne disposerait
que d’unité légères mais rapides, solution provisoire en attendant
les Essex.

En définitive, les 9 porte-avions entrèrent en service entre janvier
et décembre 1943, un peu plus tard que prévu. Entretemps, plusieurs
Essex les avaient précédé.

Le groupe aérien d’un Independence comprenait 12 chasseurs Grumman
F6F Hellcat, 12 bombardiers en piquée Curtiss SB2C Helldiver ou
Douglass SBD Dauntless, et 9 bombardiers-torpilleurs TBF Avenger.

Les CVL-24 Belleau Wood et CVL-27 Langley furent cédés à la Marine
nationale française, sous les noms de « Bois Belleau » et « La Fayette »,
et combattirent durant les guerres d’Indochine et d’Algérie.

Le CVL-28 Cabot fut cédé à l’Espagne sous le même nom, et resta
en service jusque dans les années quatre-vingt.

– Tonnage: 14751 tonnes en pleine charge.
– Dimensions: longueur maximale 189.74m, largeur maximale 33.27m
– Propulsion: 4 hélices, 4 turbines, 4 chaudières, 103000 shp.
– Vitesse maximale: 31.6 noeuds (kts).
– Equipage complet: 1569 hommes.
– Armement AA: 8 canons double de 40mm, 16 canons de 20mm.
– Capacité maxi: 33 avions embarqués.

9 porte-avions d’escadre léger de classe Independence:
– USS Independence (CVL-22) 14/01/1943
– USS Princeton (CVL-23) 25/02/1943 – RIP 24/10/1944
– USS Belleau Wood (CVL-24) 31/03/1943
– USS Cowpens (CVL-25) 28/05/1943
– USS Monterey (CVL-26) 17/06/1943
– USS Langley (CVL-27) 31/08/1943
– USS Cabot (CVL-28) 24/07/1943
– USS Bataan (CVL-29) 13/05/1943
– USS San Jacinto (CVL-30) 15/12/1943

3. Aviation embarquée…

Chaque porte-avions d’escadre lourds de classe « Essex » pouvaient
embarqué maximum une centaine d’avions, répartis en cinq squadrons:
– 2 Fighters Squadrons (VF-): chasseurs F6F Hellcat ou F4U Corsair.
– 1 Bombing Squadron (VB-): bombardiers en piquée SBD Dauntless
ou SB2C Helldiver.
– 1 Scouting Squadron (VS-): bombardiers en piquée SBD Dauntless
ou SB2C Helldiver.
– 1 Torpedo Squadron (VT-): bombardiers-torpilleurs TBF Avenger.

Chaque porte-avions d’escadre léger de classe « Independence »
embarquait 33 avions, répartis en trois squadrons:
– 1 Fighter Squadron (VF-): 12 chasseurs F6F Hellcat.
– 1 Bombing Squadron (VB-): 12 bombardiers en piqué SBD Dauntless
ou SB2C Helldiver.
– 1 Torpedo Squadron (VT-): 9 bombardiers-torpilleurs TBF Avenger.

En juillet 1945, les dix-sept porte-avions lourds de type Essex
et neuf porte-avions légers de type Independence sont donc
capables d’embarquer au total environ 2000 avions.


Jacqueline « Jade » Devereaux
Source

Porte-avions d’escorte

Posté le 29/1/2007 16:26:16

Porte-avions d’escorte.

Les porte-avions d’escorte sont en quelques sortes les petits frères
des porte-avions d’escadre, des « mini-porte-avions » construits à partir
d’une coque de navire marchand ou de pétrolier déjà existante.

Comme leur nom l’indique, ils étaient destinés en priorité aux escortes
des convois et aux convoyages d’avions sur les océans, mais également
à la lutte anti-sous-marine et à l’entrainement des équipages.

Ils étaient de classe « Long Island », « Bogue », « Casablanca », « Sangamon »
ou « Commencement Bay ».

Durant les trente-quatre derniers mois de guerre, de novembre 1942
à septembre 1945, l’immense potentiel industriel américain parviendra
à construire plus de 120 porte-avions d’escadre et d’escorte.
Un quart d’entre-eux seront cédés à la Royal Navy au titre
de la loi Pret-bail (Lend-Lease Act).

Oui, vous avez bien lu! Une moyenne mensuelle de quatre porte-avions
lancés!

4.1. Porte-avions d’escorte de classe « Long Island ».

Premier porte-avions d’escorte américain, le Long Island répondait
au besoin en porte-avions d’escorte urgent au moment ou débutait
la bataille de l’Atlantique. Converti en janvier 1941 à partir
d’un cargo du type standard C3, équipé d’un diesel, il fut mis
en service en juin 1941, comptant comme le neuvième bâtiment
américain de ce type avant Pearl Harbor. Son sister-ship, le Charger,
cargo du type G4 était du même type de conversion, mais fut lancé
en mars 1941, mis en service opérationnel en mars 1942 et retenu
comme navire d’entraînement. Le Long Island servant pour sa part
au convoyage d’avions.

– Tonnage: 15126 tonnes à pleine charge.
– Dimensions: longueur maximale 150m, largeur maximale 32m.
– Propulsion: 1 hélice, 1 moteur diesel, 8500 shp.
– Vitesse maximale: 16.5 noeuds (kts).
– Equipage complet: 856 hommes.
– Armement: 1 canon de 102mm, 2 canons de 76mm, 4 canons de 40mm.
– Capacité maxi: 16 avions.

2 porte-avions de classe « Long Island » furent construits:
– USS Long Island (CVE-1) 02/06/1941.
– USS Charger (CVE-30) 03/03/1942.

4.2. Porte-avions d’escorte de classe « Bogue ».

– Tonnage: 16620 tonnes à pleine charge (14630 dans la RN).
– Dimensions: longueur maximale 151.7m, largeur maximale 34m.
– Propulsion: Steam turb, 2285 psi boilers, 1 chaudière, 8500 shp.
– Vitesse maximale: 18.5 noeuds (kts).
– Equipage complet: 908 hommes (646 dans la RN).
– Armement: 2 canons de 127mm, 10 canons AA de 20mm
(14 dans la RN).
– Capacité maxi: 28 avions embarqués: 16 Grumman F4F Wildcat
(Martlet dans la RN), 12 Grumman TBF Avenger ASM.

44 porte-avions de classe Bogue furent construits,
dont 34 cédés à la Royal Navy au titre de la loi Pret-bail:
[RN: renommés et cédés à la Royal Navy à la date indiquée]
– USS Altamaha (CVE-6) – RN (D.18 Battler) 31/10/1942.
– USS Barnes (CVE-7) – RN (D.02 Attacker) 30/09/1942.
– USS Block Island (CVE-8) – RN (D.80 Hunter) 09/01/1943.
– USS Bogue (CVE-9) 26/09/1942.
– USS Breton (CVE-10) – RN (D.32 Chaser) 09/04/1943.
– USS Card (CVE-11) 08/11/1942.
– USS Copahee (CVE-12) 15/06/1942.
– USS Core (CVE-13) 10/12/1942.
– USS Croatan (CVE-14) – RN (D.64 Fencer) 01/03/1943.
– USS Hamlin (CVE-15) – RN (D.91 Stalker) 21/12/1942.
– USS Nassau (CVE-16) 20/08/1942.
– USS St. George (CVE-17) – RN (D.73 Pursuer) 14/06/1943.
– USS Altamaha (CVE-18) – 15/09/1942.
– USS Prince W (CVE-19) – RN (D.12 Striker) 20/04/1943.
– USS Barnes (CVE-20) 20/02/1943.
– USS Block Island (CVE-21) 08/03/1943 – RIP 29/05/1944.
– ??? (CVE-22) – RN (D.40 Searcher) 07/04/1943.
– USS Breton (CVE-23) – 12/04/1943.
– ??? (CVE-24) – RN (D.70 Ravager) 25/04/1943.
– USS Croatan (CVE-25) 28/04/1943.
– USS Prince William (CVE-31) 09/04/1943.
– USS Chatham (CVE-32) – RN (D.26 Slinger) 11/08/1943.
– USS Glacier (CVE-33) – RN (D.51 Atheling) 01/08/1943.
– USS Pybus (CVE-34) – RN (D.98 Emperor) 06/08/1943.
– USS Baffins (CVE-35) – RN (D.01 Ameer) 19/07/1943.
– USS Bolinas (CVE-36) – RN (D.38 Begum) 12/08/1943.
– USS Bastian (CVE-37) – RN (D.09 Trumpeter) 04/08/1943.
– USS Carnegie (CVE-38) – RN (D.42 Empress) 08/06/1943.
– USS Cordova (CVE-39) – RN (D.62 Khedive) 25/08/1943.
– USS Delgada (CVE-40) – RN (D.90 Speaker) 20/11/1943.
– USS Edisto (CVE-41) – RN (D.77 Nabob) 07/09/1943.
– USS Estero (CVE-42) – RN (D.23 Premier) 03/11/1943.
– USS Jamaica (CVE-43) – RN (D.21) 27/09/1943.
– USS Keneenaw (CVE-44) – RN (D.07) 22/10/1943.
– USS Prince (CVE-45) – RN (D.10 Rajah) 17/01/1944.
– USS Niantic (CVE-46) – RN (D.03 Ranee) 08/11/1943.
– USS Perdido (CVE-47) – RN (D.85 Trouncer) 31/01/1944.
– USS Sunset (CVE-48) – RN (D.83 Thane) 19/11/1943.
– USS St. Andrews (CVE-49) – RN (D.19 Queen) 07/12/1943.
– USS St. Joseph (CVE-50) – RN (D.72 Ruler) 22/12/1943.
– USS St. Simon (CVE-51) – RN (D.31 Arbiter) 31/12/1943.
– USS Vermillion (CVE-52) – RN (D.55 Smiter) 20/01/1944.
– USS Willapa (CVE-53) – RN (D.79 Puncher) 05/02/1944.
– USS Winjah (CVE-54) – RN (D.82 Reaper) 18/02/1944.

4.3. Porte-avions d’escorte de classe Casablanca.

La classe Bogue ayant étée largement expérimentée avec succés, il était
prouvé que de tels bâtiments pouvaient fournir une couverture aérienne
aux escadres de débarquement du pacifique, tout en continuant de servir
dans l’Atlantique. Plutôt que de disperser d’autres séries entre
plusieurs modèles de cargos reconvertis, Henry J. Kaiser, le richissime
détenteur des plus grands et des plus prolifiques chantiers de cargos
standards rapides, à Vancouver, au Canada, proposa à l’amirauté
américaine de produire une centaine de porte-avions d’escorte
en un temps record (moins d’un an), basés sur sa méthode
de construction des cargos. Le président Roosevelt, sensibilisé
à cet appel, approuva ainsi la construction de cinquante bâtiments
dans un premier temps.

Les Casablanca furent donc la classe de porte-avions la plus prolifique
de l’histoire navale. Bien que plus étroits et exigus que les Bogue,
leurs cales de plus grandes dimensions faisaient qu’ils pouvaient
embarquer plus d’avions et de carburant. Ils étaient également nettement
plus rapides grâce à leurs turbines, venant de cargos rapides destinés
à échapper aux U-Bootes de l’Atlantique. Ils furent effectivement
construits en un temps record, le premier, le CVE-55 Casablanca,
mis en chantier en novembre 1942, entra en service actif en juillet
1943. Le dernier, le CVE-104 Munda, mis en chantier en février 1944
et lancé en juillet (soit construit en cinq mois!).

Ils furent donc prêts à temps pour les grandes opérations de reconquête
du Pacifique.

Cinq seront coulés au combat, le Liscome Bay (24/11/1943) au large
de Makin, torpillé par un sous-marin japonais, les Gambier Bay et St-Lo
le même jour (25/10/1944) durant la bataille du Golfe de Leyte,
le premier victime des tirs des croiseurs et cuirassés Japonais,
le second touché par plusieurs kamikazes. Puis les Ommaney Bay
(Mer de Sulu, 04/01/1945) et Bismarck Sea (Iwo Jima, 21/02/1945),
également atteints par des kamikazes.

Après la guerre, certains servirent un temps comme unités de support
anti-sous-marin et de transport grâce à leurs hélicoptères embarqués.

Les derniers d’entre-eux furent ferraillés en 1960-61.

– Tonnage: 10902 tonnes à pleine charge.
– Dimensions: longueur maximale 151.7m, largeur maximale 32.9m.
– Propulsion: 2 hélices, 2 turbines, 4 chaudières, 9000 shp.
– Vitesse maximale: 19 noeuds (kts).
– Equipage complet: 764 hommes.
– Armement: 1 canon de 127mm, 8 canons (4×2) de 40mm,
12 canons AA de 20mm.
– Capacité maxi: 27 avions embarqués.

50 porte-avions de type Casablanca furent construits:
– USS Casablanca (CVE-55) 08/07/1943.
– USS Liscome Bay (CVE-56) 07/08/1943 – RIP 24/11/1943.
– USS Coral Sea (CVE-57) 27/08/1943.
– USS Corregidor (CVE-58) 31/08/1943.
– USS Mission Bay (CVE-59) 13/09/1943.
– USS Guadalcanal (CVE-60) 25/08/1943.
– USS Manila Bay (CVE-61) 05/10/1943.
– USS Natoma Bay (CVE-62) 14/10/1943.
– USS Midway/St.-Lo (CVE-63) 23/10/1943 – RIP 25/10/1944.
– USS Didrickson Bay (CVE-64) 31/10/1943.
– USS Wake Island (CVE-65) 07/11/1943.
– USS White Plains (CVE-66) 15/11/1943.
– USS Solomons (CVE-67) 21/11/1943.
– USS Kalinin Bay (CVE-68) 27/11/1943.
– USS Kasaan Bay (CVE-69) 04/12/1943.
– USS Fanshaw Bay (CVE-70) 09/12/1943.
– USS Kitkun Bay (CVE-71) 15/12/1943.
– USS Tulagi (CVE-72) 21/12/1943.
– USS Gambier Bay (CVE-73) 28/12/1943 – RIP 25/10/1944.
– USS Nehenta Bay (CVE-74) 03/01/1944.
– USS Hoggatt Bay (CVE-75) 11/01/1944.
– USS Kadashan Bay (CVE-76) 18/01/1944.
– USS Marcus Island (CVE-77) 26/01/1944.
– USS Savo Island (CVE-78) 03/02/1944.
– USS Ommaney Bay (CVE-79) 11/02/1944 – RIP 04/01/1945.
– USS Petrof Bay (CVE-80) 18/02/1944.
– USS Rudyerd Bay (CVE-81) 25/02/1944.
– USS Saginaw Bay (CVE-82) 02/03/1944.
– USS Sargent Bay (CVE-83) 09/03/1944.
– USS Shamrock Bay (CVE-84) 15/03/1944.
– USS Shipley Bay (CVE-85) 21/03/1944.
– USS Sitkoh Bay (CVE-86) 28/03/1944.
– USS Steamer Bay (CVE-87) 04/04/1944.
– USS Cape Esperance (CVE-88) 08/04/1944.
– USS Takanis Bay (CVE-89) 15/04/1944.
– USS Thetis Bay (CVE-90) 21/04/1944.
– USS Makassar Strait (CVE-91) 27/04/1944.
– USS Windham Bay (CVE-92) 03/05/1944.
– USS Makin Island (CVE-93) 09/05/1944.
– USS Lunga Point (CVE-94) 14/05/1944.
– USS Bismark Sea (CVE-95) 20/05/1944 – RIP 21/02/1945.
– USS Salamaua (CVE-96) 26/05/1944.
– USS Hollandia (CVE-97) 01/06/1944.
– USS Kwajalein (CVE-98) 07/06/1944.
– USS Admiralty Islands (CVE-99) 13/06/1944
– USS Bougainville (CVE-100) 18/06/1944
– USS Mantanikau (CVE-101) 24/06/1944
– USS Attu (CVE-102) 30/06/1944
– USS Roi (CVE-103) 06/07/1944
– USS Munda (CVE-104) 08/07/1944

4.4. Porte-avions d’escorte de classe Sangamon.

Après les Bogue, conçus sur des coques de cargos standard, l’US Navy
voulut tester des conversions sur des navires plus importants,
en l’occurrence des nouveaux pétroliers d’escadre de la classe T2,
qui venaient d’êtres lancés en 1939. Après conversion, les Sangamon,
Santee, Suwanee et Chenango entrèrent en service opérationnel entre
août et septembre 1942. Leurs vastes cuves se prêtaient à merveille
à l’installation de grands hangars. Ils étaient également bien aérés,
et leurs turbines les rendaient aptes à servir au sein de l’escadre.

Ces quatre navires participèrent aux opérations en Afrique du Nord,
embarquant des escadrilles de chasseurs-bombardiers Curtiss P40 pendant
l’opération Torch et durant la campagne de Tunisie.

De retour dans le pacifique en 1944, ils prirent part à d’autres
combats, dotés d’une DCA portée à deux affûts quadruples de 40mm
et vingt de 20mm en affûts doubles et vingt et un en affûts simples.

Les Sangamon servirent au développement des bâtiments de classe
Commencement Bay, construits entre 1944 et 1946. Leurs grandes
dimensions leurs permettaient d’embarquer des hélicoptères et ils
servirent ainsi de bâtiments de lutte anti-sous-marine au début
de la guerre froide.

Les derniers d’entre-eux ne furent retirés du service qu’en 1960-62.

– Tonnage: 23875 tonnes à pleine charge.
– Dimensions: longueur maximale 168.5m, largeur maximale 35m.
– Propulsion: 2 hélices, 2 turbines, 2 chaudières, 13500 shp.
– Vitesse maximale: 18 noeuds (kts).
– Equipage complet: 830 hommes.
– Armement: 2 canons de 127mm, 8 canons (4×2) de 40mm,
12 canons AA de 20mm.
– Capacité maxi: 36 avions embarqués.

4 porte-avions de classe « Sangamon » furent construits:
– USS Sangamon (CVE-26) 25/08/1942.
– USS Suwannee (CVE-27) 24/09/1942.
– USS Chenango (CVE-28) 19/09/1942.
– USS Santee (CVE-29) 24/08/1942.

4.5. Porte-avions d’escorte de classe Commencement Bay.

Dérivés des Sangamon de 1942, qui avaient prouvés leur pertinence,
les Commencement Bay étaient eux aussi convertis à partir de
pétroliers, lancés en 1944-45. Les 19 bâtiments qui furent lancés
avaient en commun d’énormes capacités volumétriques en mazout,
héritées de leur conception de base, leur donnant une autonomie
de 24000 nautiques.

Par ailleurs leurs turbines leur donnaient une vitesse de 19 noeuds,
un de mieux que les Sangamon. Ils avaient une catapulte plus puissante
et un îlot similaire à celui des Saipan, alors en cours de construction.
Ils furent tous nommés d’après les îles qui furent des théatres des
sanglants combats des Marines depuis 1942. Ils furent opérationnels
fin 1944 et courant 1945: Seuls 11 sur les 19 lancés verront le service
avant la fin de la guerre, les autres seront de la partie en Corée
et même au début de la guerre du Vietnam.

– Tonnage: 21397 tonnes à pleine charge.
– Dimensions: longeur maximale 169.9m, largeur maximale 32m.
– Propulsion: 2 hélices, 2 turbines, 4 chaudières, 16000 shp.
– Vitesse maximale: 19 noeuds (kts).
– Equipage complet: 1066 hommes.
– Armement: 2 canons de 127mm, 36 canons de 40mm (3×4 et 12×2).
– Capacité maxi: 33 avions.

19 porte-avions de classe « Commencement Bay » furent construits,
dont 11 avant la capitulation japonaise:

– USS Commencement Bay (CVE-105) 27/11/1944.
– USS Block Island (CVE-106) 30/12/1944.
– USS Gilbert Island (CVE-107) 05/02/1945.
– USS Kula Gulf (CVE-108) 12/05/1945.
– USS Cape Gloucester (CVE-109) 05/03/1945.
– USS Salerno Bay (CVE-110) 19/05/1945.
– USS Vella Gulf (CVE-111) 09/04/1945.
– USS Siboney (CVE-112) 14/05/1945.
– USS Puget Sound (CVE-113) 18/06/1945.
– USS Rendova (CVE-114) 12/1945.
– USS Bairoko (CVE-115) 16/07/1945.
– USS Badeong Strait (CVE-116) 11/1945.
– USS Saidor (CVE-117) 22/08/1945.
– USS Sicily (CVE-118) 04/02/1946.
– USS Point Cruz (CVE-119) 16/10/1945.
– USS Mindoro (CVE-120) 04/12/1945.
– USS Rabaul (CVE-121) 30/07/1946.
– USS Palau (CVE-122) 15/01/1946.
– USS Tinian (CVE-123) 30/07/1946.

5. Aviation embarquée des porte-avions d’escorte.

Les fonctions principales des porte-avions d’escorte étant
l’escorte des convois et la lutte anti-sous-marine, l’aviation
embarquée était adaptées à ces tâches. Pour la protection aérienne
ils étaient équipés de Grumman F4F Wildcat retirés des unités
de premières lignes, après l’apparition de son successeur,
le F6F Hellcat. Et pour la lutte anti-sous-marine,
des Grumman TBF Avenger ASM.

Jacqueline « Jade » Devereaux
Source

WordPress theme: Kippis 1.15

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.